Travailler sur son stress

Le mot « stress » dérive du mot « détresse ». Pourtant, le mot est maintenant banalisé, alors que sa répétition peut détruire. Nous apprenons à les maîtriser en ne réagissant pas à la situation (Le stress n’est pas au niveau de la situation mais de la réaction à la situation). Cette non réaction remet en ouverture et permet une action en intelligence.

Il existe aussi des pratiques méditatives permettant de supprimer les résidus laissés par un stress. Les maîtres tibétains expliquent que ces techniques étaient transmises à de jeunes moines, N’ayant pas de stress disponibles, ces jeunes allaient dans un village et simulaient un vol à l’étalage. Les commerçants, (dupes ou complices ?) , leur courraient après en criant. Les moines retournaient ensuite au monastère pour travailler sur ce stress.

Publicités

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s