L’homme mal équipé face au stress

Roger Erdvig

Lorsque la gazelle voit la lionne, son activité cardiaque et respiratoire et sa tension musculaire augmente immédiatement pour fuir A l’inverse d’autres fonctions sont innhibées

La gazelle se remet à brouter deux minutes après avoir été poursuivie par une lionne.

Le changement chez l’homme s’est fait rapidement (à l’échelle de l’évolution). L’homme utilise aujourd’hui des outils pour faire face au stress ils ne sont plus du tout adaptés

Chez l’être humain, l’état de stress se prolonge la plupart du temps, et engendre des dégradations, y compris corporelles. On parle de stress post traumatique, conséquence la plus grave d’un stress intense. Les symptômes incluent des rappels de l’événement traumatique, des cauchemars, des désordres nutritionnels, de l’anxiété, de la fatigue et le repli sur soi. Ceux qui souffrent de stress post traumatique ont une réaction hyperactive au stress, qui déclenche une excitation intense du système nerveux autonome en réponse à des situations ordinaires et bénignes.

D’après l’OMS, les problèmes de santé mentale (dépression, anxiété chronique, phobies, addictions, etc.) sont devenus aux Etats Unis et dans l’Union Européenne, la première cause d’invalidité en termes de nombre de jours durant lesquelles les gens ne peuvent pas fonctionner normalement dans l’existence, avant le cancer et les maladies cardiovasculaires.

En Europe les couts liés au stress ont été estimés à 617 milliards d’Euros.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s